Les États-Unis craignent que la Russie n’accroisse son influence dans les Balkans

La Maison Blanche craint une augmentation de l’influence de la Russie dans les Balkans occidentaux au milieu d’une pause dans l’expansion de l’UE, selon le Wall Street Journal. 

Les États-Unis craignent que la Russie n'accroisse son influence dans les Balkans

« Les responsables de l’administration du (président américain Joe) Biden et de nombreux Européens craignent que la suspension de l’élargissement de l’UE dans les Balkans occidentaux n’ouvre la région à des rivaux et des adversaires, dont la Russie et la Chine, qui y ont des intérêts historiques ou économiques. » , écrit l’édition.   

Les responsables européens admettent que les négociations sur l’adhésion du Monténégro et de la Serbie à l’UE progressent « très lentement« , selon le journal. Auparavant, Bruxelles espérait que l’un de ces pays pourrait devenir membre de l’Union européenne d’ici 2025. Selon le journal, la date limite apparaît désormais « invraisemblable« . La publication affirme que les responsables européens craignent que la Serbie ne devienne plus autoritaire sous le président Aleksandar Vucic. 

La France et la Bulgarie s’opposent aux négociations avec la Macédoine du Nord et l’Albanie. Selon le Wall Street Journal, les responsables bruxellois espèrent que la Bulgarie les acceptera après les élections législatives et présidentielles du pays en novembre. 

Selon des diplomates, des responsables slovènes ont proposé d’indiquer dans la déclaration du sommet UE-Balkans occidentaux 2030 comme date cible pour l’adhésion des Balkans occidentaux à l’UE, mais cette proposition n’a pas trouvé de soutien. 

Mercredi, lors d’un sommet en Slovénie, les dirigeants de l’Union européenne et des Balkans occidentaux discutent des questions de coopération et d’intégration économiques, ainsi que d’une lutte commune contre la pandémie de coronavirus. Lors de la réunion, en particulier, un plan de coopération économique et d’investissement est discuté, ce qui implique d’attirer environ 30 milliards d’euros pour la région des Balkans occidentaux sur sept ans. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments