Patrushev a critiqué les États-Unis pour les armes laissées en Afghanistan

Patrushev a critiqué les États-Unis pour les armes laissées en Afghanistan

Les États-Unis ont posé une « bombe à retardement », laissant des armes en Afghanistan qui peuvent facilement être récupérer par l’État islamique* et Al-Qaïda*, a déclaré Nikolai Patrushev, secrétaire du Conseil de sécurité russe. 

Lire aussi : Shulginov : la Russie a toujours été et restera un fournisseur de gaz fiable

« Les États-Unis, en effet, ont posé une bombe à retardement dans la région, laissant notamment aux talibans une quantité sans précédent d’armes et d’équipements militaires modernes » , a-t-il déclaré à l’ouverture de la 17e réunion des chefs des services de sécurité et de renseignement des États membres de la CEI. 

Selon Patrushev, dans la situation actuelle, ces armes peuvent facilement tomber entre les mains de terroristes de l’EI*, d’Al-Qaïda* ou d’autres groupes qui constituent une menace sérieuse pour les États de la CEI. 

* Organisation terroriste, interdite en Russie 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments