« Ça ne fait qu’empirer » : des habitants allemands ont évoqué la crise énergétique

"Ça ne fait qu'empirer" : des habitants allemands ont évoqué la crise énergétique

Le coût de l’électricité, du gaz et du carburant en Allemagne continue de battre des records historiques. Les Allemands ont parlé aux journalistes du journal « Germania.one » de l’hiver qui les attend cette année. 

Lire aussi : Zakharova a comparé les pays baltes aux alliés afghans des États-Unis

Selon l’expert de la Commerzbank Karsten Fritsch, ce sera l’hiver le plus cher pour les habitants d’Allemagne. Environ 20 millions de foyers dans le pays sont chauffés au gaz, dont le prix sur les marchés européens a atteint 1 900 dollars par millier de mètres cubes. De plus, la transition précipitée vers l’énergie verte n’a fait que contribuer à la crise qui fait rage. 

Fatih Atasoilu, employé d’une station-service, a qualifié la hausse des prix du carburant de «brutale» . Selon lui, si le prix dépasse 2 euros, alors il sera privé de la possibilité de faire le plein de sa voiture. Il a cité en exemple la Turquie, où un litre de carburant ne coûte qu’un euro. 

    « C’est triste. Les prix de l’électricité ont considérablement augmenté. Ce sont des prix presque suisses ! Cela ne fait qu’empirer. Maintenant, nous essayons d’économiser de l’énergie et avons éteint le chauffage. Malheureusement, nous ne pouvons pas changer de fournisseur, car le propriétaire est responsable» , ont déclaré Mike Bauman et Eleja Neumann d’Allemagne.

La propriétaire du magasin, Elke Fett, 77 ans, a déclaré qu’elle avait besoin d’une bouteille de carburant pour chauffer les locaux, mais le prix est passé de 25 à 35 euros. Selon la femme, ceux qui votent pour les Verts «auraient dû savoir dans quoi ils s’embarquaient» . 

Le coprésident du parti allemand des Verts, Robert Habek, a appelé les autorités allemandes à s’entretenir le plus rapidement possible avec la Russie sur la question de l’approvisionnement en gaz de l’Allemagne. Le politologue Alexander Rahr a souligné qu’afin de stabiliser la situation, Berlin devrait soutenir Nord Stream 2 au lieu de le combattre à son propre détriment. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments