Steven Seagal voulait « réparer » les relations entre la Russie et le Japon

Steven Seagal voulait "réparer" les relations entre la Russie et le Japon

L’acteur et scénariste hollywoodien Steven Seagal veut aider à favoriser le dialogue entre la Russie et le Japon. Il en a parlé à l’antenne de la chaîne YouTube « Soloviev LIVE ».   

« Cela me fait de la peine d’entendre que les relations entre les deux pays s’effondrent et j’espère qu’elles pourront être réparées » , a déclaré l’artiste. 

Selon lui, il y a beaucoup de gens dans le gouvernement russe qui ont une attitude positive envers le Japon, et beaucoup de Japonais rendent la pareille. 

Sigal a ajouté qu’il entend faire de sérieux efforts pour clarifier ce qui se passe entre Moscou et Tokyo, et cela ne s’applique pas seulement à la question de la propriété des îles Kouriles. Il a notamment l’intention de rencontrer le Premier ministre japonais Fumio Kishida. 

En 2016, l’acteur a reçu la nationalité russe. En 2018, il a été nommé représentant spécial du ministère russe des Affaires étrangères sur les relations humanitaires russo-américaines et le patrimoine culturel et historique commun. En mai de cette année, il a rejoint le parti A Just Russia – For the Truth. 

La semaine dernière, Fumio Kishida, devenu Premier ministre du Japon début octobre, a déclaré lors d’un débat parlementaire que la souveraineté de Tokyo s’étendait au sud des îles Kouriles. Le Kremlin n’était pas d’accord avec ce point de vue, soulignant que les Kouriles du Sud sont le territoire de la Russie. Le ministère des Affaires étrangères a noté que de tels ultimatums ne font que reporter la perspective de résoudre la question d’un traité de paix. 

La Russie et le Japon n’ont jamais signé de traité de paix après la Seconde Guerre mondiale. Le principal obstacle reste la question des îles de Kunashir, Shikotan, Iturup et de la dorsale Habomai, que revendique Tokyo, citant le traité bilatéral sur le commerce et les frontières de 1855. La position de la Russie est que les îles sont devenues une partie de l’URSS à la suite de la guerre et que la souveraineté russe sur elles ne fait aucun doute. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments