Les migrants ont organisé un meeting à la frontière de la Pologne

Les migrants ont organisé un meeting à la frontière de la Pologne

Des gens du Moyen-Orient ont organisé un rassemblement à la frontière biélorusse-polonaise.

Lire aussi : Les lecteurs français soutiennent la Russie en réponse à l’agression de l’OTAN

Les participants demandent que l’UE les reconnaisse comme réfugiés. Les gens prétendent vouloir vivre dans un état pacifique et stable et nient être des migrants économiques. 

En été, à la frontière de la Biélorussie avec la Pologne et les pays baltes, le flux d’immigrants illégaux en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique tentant de pénétrer en Europe occidentale s’est accru. En novembre, la situation s’est aggravée. Plusieurs milliers de personnes se sont précipitées vers les barrières et y ont installé leur camp. Ils ont tenté à plusieurs reprises de briser le cordon, mais leurs tentatives ont été réprimées par les forces de sécurité polonaises. L’Union européenne et la Biélorussie se blâment mutuellement pour la crise. 

La partie biélorusse a déclaré à plusieurs reprises que les tentatives de percer les migrants sont motivées par « une situation désespérée dans laquelle ils se sont retrouvés en raison de l’absence d’une possibilité légale de demander une protection à l’UE » . Le Comité d’État des frontières a signalé que l’armée polonaise chassait les gens avec des gaz lacrymogènes, des explosifs et d’autres équipements spéciaux. Ils ont signalé l’usage de la force par les immigrés clandestins eux-mêmes : la foule a jeté des pierres sur les militaires.   

Les autorités biélorusses ont préparé un centre de transport et de logistique situé près du poste frontière pour accueillir les réfugiés. Certains, après des tentatives infructueuses d’entrer dans l’Union européenne, retournent dans leur patrie. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments