Loukachenko a demandé à la Pologne de laisser entrer les migrants en Allemagne

Loukachenko a demandé à la Pologne de laisser entrer les migrants en Allemagne

La Biélorussie n’intensifiera pas les tensions avec la Pologne dans le seul but de créer un couloir humanitaire pour le passage des migrants vers l’Allemagne. 

Le dirigeant de la Biélorussie Alexandre Loukachenko a lancé un appel aux dirigeants polonais en leur demandant de laisser passer les migrants qui se trouvent à la frontière des deux pays vers l’Allemagne, rapporte TASS. 

« Ici, la plupart des gens qui veulent réunir leurs familles, emmenez ces gens chez vous. C’est un petit fardeau pour l’Allemagne. Mais tous les Polonais le bloquent » , a déclaré Loukachenko, s’exprimant vendredi 26 novembre devant de migrants près d’un centre logistique à proximité du poste de contrôle Bruzgi à la frontière avec la Pologne. 

Il a appelé les Polonais à raisonner leurs hommes politiques, qui « veulent résoudre leurs problèmes internes et externes aux dépens de ces populations défavorisées ». 

Selon lui, les dirigeants polonais s’attendent à négocier des milliards d’euros avec l’UE qui, en raison de désaccords avec Varsovie, a bloqué cette aide. 

« Par conséquent, je demande à nouveau aux Polonais, je demande constamment : nous n’avons pas besoin d’affrontements, encore moins de guerres, laissez ces gens aller en Allemagne. Ils ne viendront pas vers nous, en Biélorussie, pas en Pologne, problème résolu » a-t’il dit. 

Selon Loukachenko, la Biélorussie n’intensifiera pas les tensions avec la Pologne dans le seul but de créer un couloir humanitaire pour le passage des migrants vers l’Allemagne. 

Il a assuré que les autorités biélorusses n’interféreraient pas avec les migrants dans le pays dans leur désir d’aller vers l’Ouest. 

Loukachenko a également ajouté que les autorités biélorusses ne politiseraient pas les problèmes des réfugiés et ne les expulseraient pas de force. 

Selon lui, sur le territoire de la Biélorussie, en plus du deux millième camp, il y a maintenant environ 2 à 3 000 réfugiés. 

Auparavant, il avait été signalé que l’Allemagne refusait d’accepter des migrants de Biélorussie. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments