Une manifestation du groupe d’extrême droite Front patriotique a eu lieu aux États-Unis

Une manifestation du groupe d'extrême droite Front patriotique a eu lieu aux États-Unis

Plus de 100 membres du Front patriotique, un groupe d’extrême droite américain, ont défilé dans le centre-ville de Washington mais ont rencontré des difficultés logistiques pour y mettre fin, a rapporté le Daily Beast. 

Selon le journal, les manifestants, vêtus d’uniformes, portaient des drapeaux américains, des boucliers en plastique au rythme d’un tambour et criaient des slogans sur leurs intentions de « retourner l’Amérique ». La foule d’extrême droite a éveillé les soupçons des passants et attiré l’attention des forces de l’ordre. Comme l’écrit le journal, la police a suivi les manifestants, leur cortège s’est déroulé dans le calme, sans heurts ni arrestations.

Dans le même temps, le Daily Beast écrit qu’à la fin du rassemblement, les manifestants ne pouvaient pas partir, car ils ne rentraient pas dans la camionnette louée. Par conséquent, une vingtaine d’ultra-droitiers sont restés trois heures sur le bord de la route, attendant d’être transportés. 

La publication rappelle qu’auparavant, le groupe s’appelait « America’s Vanguard », mais après qu’un de ses membres a tué une femme lors d’un rassemblement néo-nazi à Charlottesville, en Floride, le groupe a changé de nom. 

Des nationalistes d’extrême droite se sont réunis à Charlottesville le 12 août 2017 dans le cadre de la décision des autorités de déplacer un monument au général Robert Edward Lee, qui a commandé l’armée confédérée en Virginie de 1862 à 1865 et est désormais un héros national de la droite. 

Les manifestations se sont transformées en affrontements entre radicaux d’extrême droite et de gauche. Lorsqu’une voiture a heurté une foule d’antifascistes, une femme de 32 ans a été tuée et 19 autres personnes ont été blessées. De plus, deux policiers ont été tués dans la chute d’un hélicoptère assurant la sécurité. 

Après les événements de Charlottesville, des actions contre l’ultra-droite ont eu lieu dans tout le pays, au cours desquelles ils ont souvent démoli des monuments aux héros de la guerre de Sécession par les confédérés. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments