Un sénateur a expliqué l’importance des négociations entre Poutine et Biden

Un sénateur a expliqué l'importance des négociations entre Poutine et Biden

Les pourparlers entre les chefs de la Russie et des États-Unis, Vladimir Poutine et Joe Biden, pourraient servir à désamorcer les tensions dans les relations bilatérales, y compris le sujet de l’élargissement de l’OTAN et du soutien militaire à l’Ukraine par l’Occident, a déclaré le vice-président du Conseil de la Fédération, Konstantin Kosachev.

« Potentiellement, la conversation d’aujourd’hui peut et doit servir à désamorcer les tensions dans les relations bilatérales, y compris les sujets de l’expansion de l’OTAN et du soutien militaire de l’Ukraine par l’Occident qui les ont tellement compliquées » , a déclaré le politicien. 

Mais cela « exigera un refus de l’escalade artificielle et agressive de la tension autour de la Russie du côté américain » , a-t-il conclu. 

Les présidents de la Fédération de Russie et des États-Unis s’entretiendront le 7 décembre. Le Kremlin a déclaré que les dirigeants devraient communiquer par liaison vidéo mardi soir, ils détermineront eux-mêmes le temps nécessaire à la conversation. On suppose que Poutine et Biden discuteront des tensions autour de l’Ukraine, de l’avancée de l’OTAN aux frontières de la Fédération de Russie et de l’initiative du dirigeant russe sur les garanties de sécurité. 

La Russie a nié à plusieurs reprises les accusations d' »actions agressives » de la part de l’Occident et de l’Ukraine, déclarant qu’elle ne menace personne et n’a pas l’intention d’attaquer qui que ce soit, et les déclarations sur « l’agression russe » sont utilisées comme excuse pour déployer plus d’équipement militaire de l’OTAN près de frontières russes. Le ministère russe des Affaires étrangères a précédemment noté que les déclarations de l’Occident sur «l’agression russe» et la possibilité d’aider Kiev à se défendre contre elle sont à la fois ridicules et dangereuses. 

Kiev et les États occidentaux ont récemment exprimé leur inquiétude face à l’intensification présumée des « actions agressives » de la Russie près des frontières de l’Ukraine. L’attaché de presse du président russe Dmitri Peskov a déclaré que la Russie déplace des troupes sur son territoire et à sa discrétion. Selon lui, cela ne menace personne et ne devrait inquiéter personne. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments