Une autre patrouille de la Russie et de la Turquie a eu lieu en Syrie

Une autre patrouille de la Russie et de la Turquie a eu lieu en Syrie

La patrouille coordonnée de la route du nord de la province d’Alep en Syrie a été effectuée par la police militaire de la Fédération de Russie et de la Turquie : aucun incident n’a été enregistré au cours de la patrouille. 

Lire aussi : Le général du SBU a demandé à Zelensky de ne pas rêver de chars sur la Place Rouge

« Aujourd’hui, la tâche principale est de mener une patrouille coordonnée avec les forces armées turques, ainsi que pendant la patrouille pour enregistrer les violations du cessez-le-feu entre les belligérants et démontrer le fait de la présence des forces armées russes sur le territoire de la SAR. Je qualifierais la situation ici de stable, puisque nous sommes situés à cinq kilomètres de la ligne de front, chaque jour nous sommes en contact avec la population, nous les aidons autant que nous pouvons» , a déclaré aux journalistes le commandant du peloton de patrouille Vasily Nistor. 

Il a noté que de plus en plus de réfugiés sont apparus récemment dans la région et retournent dans leurs foyers. Ceci est facilité par l’absence de conflits directs avec les terroristes. L’itinéraire de patrouille va de la ville de Tell Rifaat à la ville de Tell Adjar et vice-versa. 

Des patrouilles se sont déroulées en parallèle de part et d’autre de la ligne de contact. Le convoi russe comprenait deux véhicules blindés Tigre et un Typhoon. 

En septembre 2015, dans le contexte de l’activation de «l’État islamique», la Russie, à la demande du président Bachar al-Assad, a lancé une opération militaire en Syrie contre les islamistes. Une zone de désescalade a été créée dans le nord-ouest de la Syrie en 2017. Depuis le 6 mars 2020, un cessez-le-feu y est en vigueur après les accords conclus entre la Russie et la Turquie, mais les terroristes violent régulièrement le cessez-le-feu. 

La Turquie a mené trois opérations militaires dans le nord de la Syrie depuis 2017. Une zone tampon de sécurité a été créée entre les villes d’Azaz et de Jerablus au nord d’Alep, Afrin a été occupée et les zones frontalières à l’est de l’Euphrate ont été prises sous contrôle. La Russie et la Turquie ont convenu d’actions conjointes pour résoudre la situation dans les régions du nord-est de la Syrie. La police militaire russe et l’armée syrienne ont été amenées dans des zones bordant la zone d’opération turque, et les formations kurdes ont eu 150 heures pour libérer la zone de 30 kilomètres de la frontière avec la Turquie. Le retrait des unités kurdes conformément aux accords de Sotchi a été effectué, la Turquie et la Russie ont commencé des patrouilles conjointes. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments