Les scientifiques européens ont qualifié l’année dernière d’une des plus chaudes de l’histoire

Les scientifiques européens ont qualifié l'année dernière d'une des plus chaudes de l'histoire

L’année dernière est devenue l’une des sept plus chaudes de la planète jamais enregistrées au milieu de l’augmentation continue de la concentration de CO2 et de méthane dans l’atmosphère, selon le projet européen Copernicus Climate Change Service. 

Selon les scientifiques, la température annuelle moyenne en 2021 était de 0,3 degré Celsius au-dessus de la température de la période de base 1991-2020 et de 1,1 à 1,2 degré au-dessus du niveau préindustriel de 1850-1900. Les sept dernières années (2015-2021) ont été les plus chaudes de toute l’histoire des observations par une nette marge, 2016 et 2020 restent les détenteurs des records. 

« Le projet Copernicus Climate Change Service de l’UE a annoncé que l’année 2021 était la septième année la plus chaude de la planète (…) Pendant ce temps, les concentrations mondiales de dioxyde de carbone et de manière très significative, de méthane ont continué d’augmenter » , a déclaré un communiqué. 

Il précise que la concentration de CO2 dans l’atmosphère a atteint une moyenne mondiale de 414 parties par million, et la concentration de CH4, un niveau record de 1876 parties par million. Les émissions de dioxyde de carbone provenant des incendies de forêt dans le monde se sont élevées à 1 850 mégatonnes contre 1 750 mégatonnes en 2020, une contribution importante à ce chiffre a été apportée par les incendies en Sibérie. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments