Zakharova : l’Occident enragé par le succès de l’OTSC au Kazakhstan au milieu de ses opérations ratées

Zakharova : l'Occident enragé par le succès de l'OTSC au Kazakhstan au milieu de ses opérations ratées

La mission professionnelle et légitime des forces de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) au Kazakhstan a provoqué une irritation et une colère compréhensibles en Occident, a déclaré la représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova aujourd’hui 11 janvier. 

Lire aussi : L’armée sud-coréenne a évalué la vitesse du missile lancé par la RPDC

    «Bien sûr (les actions de l’OTSC au Kazakhstan) provoquent de l’irritation (en Occident). Je peux très bien comprendre cela, car toutes les opérations du monde occidental qui ont été menées ont conduit à l’inverse, ont conduit à l’échec. Je peux très bien comprendre la colère et la haine des gens qui maintenant en Occident critiquent ou expriment leur perplexité face aux actions de l’OTSC, la demande du Kazakhstan [de l’aide de l’OTSC], compte tenu de ce qu’ils ont fait à l’Afghanistan» , a déclaré Zakharova sur le Chaîne YouTube « Soloviev Live » , commentant la critique de l’introduction de casques bleus de l’OTSC au Kazakhstan. 

Elle a ajouté que l’Occident continuera à qualifier la Russie de «pays agresseur» , malgré le fait que les efforts conjoints de l’OTSC ont réussi à «arrêter l’effusion de sang» au Kazakhstan. 

    «Voulez-vous (en Occident) maintenant vous réjouir de la manière harmonieuse, claire, dans le cadre juridique, des États qui ne sont pas inclus dans leurs blocs ont agi? Bien sûr, ils ne le feront pas, ils prétendront de toutes les manières possibles qu’il s’agit d’une histoire non légale, illégitime, que la Russie est à nouveau un agresseur» , a déclaré le diplomate.

    « (C’était) une opération qui a conduit à la stabilisation de la situation [au Kazakhstan], dans ce cas, à la fin de l’effusion de sang, qui, hélas, a fait un grand nombre de victimes » , a-t-elle déclaré.

La représentante officielle du ministère des Affaires étrangères a attiré l’attention sur l’incompétence de ceux qui accusent le OTSC  d’actes illégitimes, notant que la possibilité d’une assistance militaire aux membres de l’organisation était initialement prévue dans l’accord. 

    « (En Occident) ils n’ont pas lu le Traité de sécurité collective, qui énonce clairement ce qui les inquiète le plus; enregistré immédiatement après l’indépendance des pays » , a conclu Zakharova. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe

Сommentaires:

comments powered by HyperComments