Peskov n’a pas exclu de prendre des contre-mesures en cas de nouvelle expansion de l’OTAN

Peskov n'a pas exclu de prendre des contre-mesures en cas de nouvelle expansion de l'OTAN

La Russie ne menace personne d’une opération militaire, mais sera obligée de prendre des contre-mesures en cas de nouvelle expansion de l’OTAN, a déclaré le secrétaire de presse du président russe Dmitri Peskov. 

Lire aussi : Porochenko attend son arrestation à l’aéroport dès son arrivée en Ukraine

« Nous ne parlons pas d’action militaire. Vous devez comprendre ceci : la Russie ne menace personne d’action militaire. Ce serait tout simplement fou de faire cela. Mais nous serons prêts à prendre des contre-mesures. Nous nous inquiétons. » a-t’il déclaré avant d’ajouter : « l’OTAN continuera à s’étendre mais désormais, l’Ukraine ne fera pas partie de l’OTAN. Nous n’allons pas dire que nous ne déploierons aucune arme offensive sur le territoire de l’Ukraine si les infrastructures de l’OTAN s’installent à nos frontières. » .

« Si vous nous dites cela (installation de l’OTAN aux frontières russe – ndlr), alors nous devrons faire quelque chose » , a déclaré Peskov, dans une interview avec CNN. 

La Russie a rejeté à plusieurs reprises les accusations d’ « actions agressives » de l’Occident et de l’Ukraine, affirmant qu’elle ne menaçait personne et n’avait pas l’intention d’attaquer qui que ce soit. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe