Jens Stoltenberg : l’OTAN a proposé à la Russie une réunion sur la sécurité en Europe

Jens Stoltenberg : l'OTAN a proposé à la Russie une réunion sur la sécurité en Europe

L’OTAN a invité la Russie à tenir une série de réunions sur la sécurité européenne, y compris la situation autour de l’Ukraine, mais n’a pas encore reçu de réponse, a déclaré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg. 

Les pourparlers de la délégation russe avec les représentants des 30 pays membres de l’OTAN se sont tenus mercredi dernier à Bruxelles, soulignant une fois de plus les divergences dans les positions des parties et se terminant sans accord pour poursuivre le dialogue.

« Nous avons mis sur la table une proposition d’organiser une série de réunions sur des sujets importants pour la sécurité européenne, la situation en Ukraine et autour » , a déclaré Stoltenberg dans une interview à la chaîne de télévision canadienne CBC.

« Non, ils ne se sont pas engagés à participer à de nouvelles négociations, mais ils n’ont pas non plus rejeté les propositions » , a-t-il ajouté.

La réunion de mercredi s’est déroulée sous la forme d’une réunion du Conseil Russie-OTAN. L’interview de Stoltenberg, à en juger par un certain nombre de ses déclarations, a été enregistrée jeudi et diffusée dimanche. 

Les sujets des nouvelles rencontres avec la Russie, a-t-il dit, pourraient être le contrôle des armements, la transparence des activités militaires, les mesures de confiance.

« La Russie a dit qu’elle avait besoin de temps pour répondre à ces propositions, et maintenant nous attendons la réponse russe » , a déclaré Stoltenberg. 

Il a exclu la possibilité de compromis sur les questions importantes pour la Russie du refus de l’OTAN d’étendre et de retirer davantage les troupes du territoire des anciens pays socialistes et des républiques post-soviétiques qui ont rejoint l’alliance après 1997. 

«Bien sûr, nous ne pouvons pas accepter que nous ne devrions pas avoir de troupes de l’OTAN dans tous les pays qui ont rejoint l’OTAN depuis 1997. Le fait est que la moitié de nos membres se retrouveraient sans la protection des troupes de l’OTAN. » , a déclaré Stoltenberg. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe