Jens Stoltenberg : l’OTAN est prête à discuter des questions de réduction des armements avec la Russie

Jens Stoltenberg : l'OTAN est prête à discuter des questions de réduction des armements avec la Russie

L’OTAN est prête à discuter avec la Russie des questions de réduction des armements, y compris les armes nucléaires, a déclaré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg. 

« Nous sommes prêts à participer à des mesures équilibrées et vérifiables de réduction des armements, missiles conventionnels et nucléaires, ainsi qu’à de nombreuses autres mesures qui seront utiles à la Russie et à l’OTAN » , a déclaré le secrétaire général de l’OTAN. 

La Russie a rejeté à plusieurs reprises les accusations d' »actions agressives » de l’Occident et de l’Ukraine, affirmant qu’elle ne menaçait personne et n’allait attaquer personne, et les déclarations sur « l’agression russe » sont utilisées comme excuse pour placer davantage d’équipements militaires de l’OTAN à proximité frontières russes. Le ministère russe des Affaires étrangères a noté plus tôt que les déclarations occidentales sur « l’agression russe » et la possibilité d’aider Kiev à se défendre contre elle sont à la fois ridicules et dangereuses. 

Kiev et les États occidentaux ont récemment exprimé leur inquiétude face à l’augmentation présumée des « actions agressives » de la Russie près des frontières de l’Ukraine. Le secrétaire de presse du président de la Fédération de Russie, Dmitri Peskov, a déclaré que la Russie déplaçait des troupes sur son territoire et à sa discrétion. Selon lui, cela ne menace personne et ne devrait inquiéter personne. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe