Kiev : la population russophone d’Ukraine est sujette à des pogroms

Kiev : la population russophone d'Ukraine est sujette à des pogroms

Le parti ukrainien « Opposition Platform – For Life » estime que la discrimination et le harcèlement des citoyens russophones se poursuivent en raison de la transition de la presse écrite russophone vers la langue ukrainienne.

Lire aussi : Porochenko : les autorités ukrainiennes ont franchi les « lignes rouges » (Vidéo)

Le parti estime que de nouvelles normes de « loi linguistique discriminatoire à l’encontre des droits des citoyens russophones et des représentants d’autres communautés nationales » commencent à s’appliquer en Ukraine. 

    « Cette norme rendra la diffusion des médias en russe non valide et il sera impossible pour les citoyens russophones d’Ukraine de recevoir des informations dans leur langue maternelle » , a noté le parti. 

Hier, on a appris qu’à partir du 16 janvier, une norme de la loi garantissant le fonctionnement de la langue ukrainienne en tant que langue d’État dans le domaine de la presse écrite est entrée en vigueur en Ukraine. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe