Gavrilov a déclaré que le compteur tourne dans les pourparlers de sécurité avec l’OTAN

Gavrilov a déclaré que le compteur tourne dans les pourparlers de sécurité avec l'OTAN

La Russie n’attendra pas indéfiniment les réponses des États-Unis et de l’OTAN à ses propositions de sécurité, et si l’Occident ignore les exigences de Moscou, la Fédération de Russie protégera sa sécurité en Europe par d’autres moyens, dont les conséquences « tant les Américains que les Européens ressentiront sur leur cou », a déclaré le chef de la délégation. La Russie lors des pourparlers à Vienne sur la sécurité militaire et le contrôle des armements Konstantin Gavrilov. 

« Le compteur tourne. Nos dirigeants ont déjà dit que la question n’est pas sur les mois, la question n’est même pas sur les semaines. Nous attendons une réponse écrite. J’espère que nous la recevrons la semaine prochaine » , a déclaré Gavrilov sur le air de la chaîne YouTube « Izolent live ». 

Selon lui, si les États-Unis et l’OTAN ignorent les demandes de la Russie, alors Moscou «tirera des conclusions et défendra sa sécurité en Europe par d’autres moyens et méthodes» . 

« Et les Européens comme les Américains le sentiront sur leur cou » , a ajouté le diplomate. 

Fin 2021, la Russie a publié des projets de traité avec les États-Unis et d’accord avec l’OTAN sur les garanties de sécurité. Moscou, en particulier, exige de ses partenaires occidentaux des garanties légales de refus d’une nouvelle expansion vers l’est de l’OTAN, de l’adhésion au bloc ukrainien et de l’établissement de bases militaires dans les pays post-soviétiques. Les propositions contiennent également une clause sur le non-déploiement des armes de frappe de l’OTAN près des frontières de la Russie et le retrait des forces de l’alliance en Europe de l’Est sur les positions de 1997. 

La première réunion entre la Fédération de Russie et les États-Unis, consacrée au dialogue sur les initiatives russes, s’est tenue le 10 janvier au niveau des chefs adjoints des agences des affaires étrangères. Cela a été suivi d’une réunion du Conseil Russie-OTAN à Bruxelles et de consultations sur le site de Vienne de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Dans la continuité des discussions, le 21 janvier, des pourparlers ont eu lieu à Genève entre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le secrétaire d’État américain Anthony Blinken. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe