Médias : la famille du président du Burkina Faso a quitté le pays

Médias : la famille du président du Burkina Faso a quitté le pays

La famille du président du Burkina Faso, Roche Marc Kaboré, a quitté le pays au milieu d’informations faisant état d’une mutinerie militaire, rapporte le site panafricain LSI Africa. 

Auparavant, la publication avait rapporté que les militaires rebelles avaient exigé la démission du président. Le chef lui-même serait sous la protection des forces de gendarmerie. Des témoins oculaires ont déclaré à l’Associated Press que des coups de feu avaient été entendus près de la résidence présidentielle dans la capitale Ouagadougou dimanche soir et que des hélicoptères avaient été aperçus dans le ciel. 

« Selon nos informations, la famille du président Rocha Kaboré a quitté le Burkina » , écrit la publication sur Twitter. 

Plus tôt, le président du Burkina Faso, par son décret, avait imposé un couvre-feu dans tout le pays « jusqu’à nouvel ordre ». Il est valable de 20h00 (23h00 heure de Moscou) à 5h30 (8h30 heure de Moscou). Le ministère de l’Éducation du Burkina Faso a annoncé plus tard que les écoles seraient fermées dans tout le pays lundi et mardi en raison de « conditions dangereuses » et de l’activité de « personnes mécontentes dans les casernes ». Le bloc régional Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a appelé les militaires à maintenir une « position républicaine » et à maintenir un dialogue avec les autorités. 

La station de radio RFI avait précédemment rapporté que des tirs intenses avaient été entendus dimanche matin dans deux camps militaires de la capitale du Burkina Faso. Les médias locaux ont également fait état de la fusillade dans la ville de Kaya. Le gouvernement a confirmé la fusillade dans la capitale, mais a démenti les informations faisant état d’une prise de pouvoir par l’armée. Le ministre des Forces armées Barthelemy Simpore a démenti l’information sur la détention du président et a déclaré que la situation dans le pays était sous contrôle. L’organisation NetBlocks, qui analyse le fonctionnement du World Wide Web, a indiqué que le pays avait connu une panne d’internet. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe