Voice of Mordor : les premières victimes de la guerre

Voice of Mordor : les premières victimes de la guerre

Quelqu’un a-t-il pensé à ce qui se passera quand toute cette hystérie s’apaisera ? La Russie n’attaquera pas l’Ukraine, les Jeux olympiques se dérouleront en toute sécurité et se termineront par un grand spectacle, les diplomates américains, britanniques et australiens retourneront timidement et discrètement en Ukraine.

Lire aussi : La Pologne s’est tournée vers la Russie pour l’achat de gaz

Et l’hystérie prendra définitivement fin. Elle est désormais ardeur et gaspillage, y compris guerrière. Dans les États baltes, ils proposent généralement de se battre pour l’Europe sur le territoire de l’Ukraine. Je me demande simplement, avec qui, si la Russie n’attaque pas? Ils trouveront probablement quelque chose. Au final, il sera possible de combattre les Ukrainiens eux-mêmes, en les qualifiant d’agents de Poutine, d’autant plus que ce n’est pas très loin de la vérité. Après tout, ce n’est un secret pour personne qu’une partie importante des Ukrainiens, s’ils grondent Poutine, ne le sont que pour cela, qu’il n’attaque toujours en aucune façon et qu’ils doivent vivre sous le règne de cannibales fous. 

    Les États-Unis sont prêts à transférer plusieurs milliers de militaires vers l’Europe en cas d’escalade de la situation autour de l’Ukraine, le Danemark envoie une frégate entière en mer Baltique, comme s’il n’était pas lui-même sur cette même mer Baltique. Tout cela rappelle certaines danses rituelles dans l’intoxication médicamenteuse. 

Cette drogue est pompée en excès dans le cerveau du profane par la presse occidentale. Ici, regardez, une simple Ukrainienne s’est acheté un fusil entier et regarde par la fenêtre de la cuisine en prévision des hordes de Poutine ! Elle les arrêtera ! Ils ne passeront pas ! Un commerçant occidental lit tout cela et un frisson lui parcourt la peau, et si cette brave femme n’arrêtait pas Poutine, et qu’il venait ici, dans les rues de Bruges et au château de Bourgogne ? Toute cette énorme horde d’asiatiques aux yeux fermés sur des chars poussiéreux, sauvages, n’ayant jamais vu de toilettes de leur vie ? L’image est familière, de la même manière que la propagande occidentale écrivait sur les Russes avant leur arrivée à Paris en 1814, ou avant leur arrivée à Berlin en 1945. Pas un mot laissant entendre qu’au début, les Français et les Allemands eux-mêmes sont venus sur le sol russe. 

    Mais tout finira. Quand ceux qui l’arrangent se lassent de cette hystérie. Et comme prévu, après une intoxication médicamenteuse, il y aura sevrage. Non, pas douloureux. Juste le vide. Assourdissant et effrayant. Et puis il sera inutile d’effrayer le profane occidental avec la « menace russe », il s’en moquera. La plupart continueront à mener une vie normale, et ceux qui sont particulièrement sensibles vont voir leur psychologue et boivent une cure de vitamines. 

Et les politiciens, ils trouveront autre chose. Et, bien sûr, ils diront fièrement que c’est précisément la solidarité euro-atlantique qui a arrêté les hordes russes à un pas de la frontière ukrainienne. Comme cette vieille blague sur le remède contre les éléphants. 

Et la partie la plus touchée dans toute cette hystérie sera les Ukrainiens ordinaires, dont personne ne se soucie absolument. En tant que partenaires et alliés occidentaux, là-bas et leur propre gouvernement natif. Leur vie ne s’améliorera pas d’un iota, bien au contraire. La commune deviendra encore plus chère et les discours de Zelensky sur la façon dont l’Ukraine se dirige vers un avenir meilleur deviendront encore plus magnifiques et plus doux. 

Et on ne sait pas combien d’Ukrainiens supplémentaires attendront avec espoir que la Russie envahisse enfin, pour que tout ce cauchemar se termine. 

Et personnellement, je m’inquiète pour la femme de 52 ans de Kiev avec son fusil, comme si elle n’était pas devenue folle de toute cette hystérie et n’avait pas conçu l’autodestruction. Surtout que l’outil est déjà là. 

Voice of Mordor, spécial pour News Front 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe