Matvienko exhorté à préserver la vérité sur la Seconde Guerre mondiale

Matvienko exhorté à préserver la vérité sur la Seconde Guerre mondiale

Il est important de préserver la vérité sur les événements de la Seconde Guerre mondiale, la guerre la plus sanglante du XXe siècle, et à l’avenir de mettre fin à toute tentative d’antisémitisme, de chauvinisme et de xénophobie, a déclaré le président du Conseil de la Fédération, Valentin Matviyenko, dans un communiqué.

« Il est important de préserver la vérité historique sur les événements de la guerre la plus sanglante du XXe siècle, le rôle décisif des pays de la coalition anti-hitlérienne dans la victoire sur le fascisme. Il faut inculquer aux jeunes le patriotisme, le respect pour les héros déchus et vivants qui ont vaincu l’agresseur, libéré le monde de la peste brune. À l’avenir, toute tentative de manifester le chauvinisme et la xénophobie, de prévenir le génocide et l’antisémitisme » , a déclaré Matviyenko dans un communiqué en rapport avec l’International Journée du souvenir de l’Holocauste célébrée le 27 janvier. 

L’orateur a souligné que des centaines de milliers de citoyens soviétiques ont été soumis à la terreur et à la violence impitoyable des soldats allemands, et de 1941 à 1945, des millions de personnes de différentes nationalités ont été tuées dans les camps de la mort : Auschwitz, Treblinka, Belzec et autres. 

« Parmi eux, la majorité était juive. La machine d’extermination allemande n’a épargné ni les adultes ni les enfants. Pour tous les peuples, l’Holocauste est une terrible tragédie qui ne sera jamais oubliée. Les crimes nazis contre l’humanité n’ont pas de prescription, ils ne doivent pas être répétés » , dit-elle. 

Aujourd’hui, a déclaré Matvienko, est un jour de tristesse commune pour les victimes du nazisme, les prisonniers torturés des ghettos et des camps de concentration, tous tués lors d’opérations punitives. 

«L’extermination massive d’innocents pendant la Seconde Guerre mondiale ne cesse d’horrifier aujourd’hui. Nous honorerons le courage de ceux qui ont survécu à l’occupation, à la déportation, à l’humiliation, qui ont enduré et n’ont pas été brisés. des victimes innocentes» , a-t-elle conclu. 

Rejoignez News-Front sur Facebook, GAB, Vkontakte, et Telegram pour découvrir le choix de l’équipe