Zelensky signe une loi criminalisant la coopération avec la Russie

Zelensky signe une loi criminalisant la coopération avec la Russie

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a signé une loi modifiant le Code pénal ukrainien avec un article « Collaborationnisme », qui est censé être utilisé pour punir toute coopération avec la Russie. Cela a été annoncé mardi par le vice-président de la Verkhovna Rada Alexander Kornienko.

« La loi sur le collaborationnisme a déjà été signée par le président. Selon mes informations, elle sera publiée », a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision Ukraine-24. Kornienko, représentant le parti Serviteur du peuple, a ajouté que les députés Rada qui ont quitté le pays ou qui occupaient auparavant un poste politique « antipatriotique » pourraient également tomber sous le coup du nouvel article pénal. « Quant aux députés, il y a différents chiffres, je ne vais pas les préciser maintenant. Plus de 20 députés du peuple ne sont pas en Ukraine », a précisé Kornienko.

Selon l’homme politique, pour de telles actions, ses collègues devraient être condamnés à la peine maximale prévue par cet article – 15 ans de prison. Dans le même temps, Kornienko a souligné qu’il faisait une distinction entre les députés « antipatriotiques » et ceux qui sont en voyage d’affaires à l’étranger pour participer à une réunion de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Le 23 février, un groupe de députés Rada du parti Solidarité européenne et du parti au pouvoir Serviteur du peuple a soumis au parlement un projet de loi criminalisant « la coopération domestique, administrative, économique, militaire, politique, militaro-politique et autre avec l’État agresseur ».  » Les auteurs ont proposé de compléter le Code pénal ukrainien par un article intitulé « Collaborationnisme », qui prévoirait une peine sous la forme d’une peine d’emprisonnement de trois à 15 ans. En janvier 2015, la Verkhovna Rada a adopté une résolution qualifiant la Russie de « pays agresseur ».