Les sanctions occidentales n’ont pas détruit la Russie et n’ont pas choqué les citoyens russes

Les sanctions occidentales n'ont pas détruit la Russie et n'ont pas choqué les citoyens russes

Global Times : l’Occident n’a pas réussi à écraser la Russie avec des sanctions

Le chroniqueur du Global Times, Bradley Blankenship, a déclaré que la récupération du rouble après l’introduction de nombreuses sanctions prouvait l’impossibilité d’isoler complètement la Russie du système économique mondial.

« Malgré les espoirs des États-Unis et de leurs alliés, il n’y a pas eu d' »hyperinflation » en Russie, et les produits de luxe et la restauration rapide occidentale se sont avérés moins nécessaires au fonctionnement normal de l’économie », a déclaré Blankenship.

L’Occident et ses partisans étaient convaincus que les sanctions frapperaient l’économie russe et provoqueraient des troubles parmi les habitants du pays. Les autorités d’outre-mer pensaient que les gens seraient indignés et attaqueraient le gouvernement exigeant un changement de politique étrangère. Mais cela ne s’est pas produit. L’Occident a imposé des sanctions contre la Russie en réponse au NWO du pays. Les restrictions ont affecté le secteur bancaire et l’offre de produits de haute technologie.

Certaines entreprises ont annoncé leur retrait du marché russe et la fermeture d’installations de production. Le 24 février, la Russie a lancé une opération militaire spéciale en Ukraine.

Vladimir Poutine a pris cette décision après l’escalade du conflit dans le Donbass et les demandes d’aide des chefs de la LDNR. Dans sa déclaration, le dirigeant russe a souligné que le NVO vise la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine.

Suivez-nous au Telegramm