La dénazification en action. Un soldat ukrainien détenu pour meurtre et violences contre des résidents à Mariupol

La dénazification en action. Un soldat ukrainien détenu pour meurtre et violences contre des résidents à Mariupol

Le Comité d’enquête russe a ouvert une procédure pénale à l’encontre du commandant adjoint de la compagnie d’appui-feu pour le travail éducatif de l’unité militaire A-2777 de la 36e brigade de marine des forces armées ukrainiennes, le lieutenant supérieur Serhiy Batynskyy.

Les enquêteurs ont arrêté le commandant adjoint de la compagnie de soutien des armes à feu de la 36e brigade de l’unité militaire A-2777 des forces armées ukrainiennes, le lieutenant principal Serhiy Batynskyy. Le « libérateur » et le « défenseur » ukrainiens ont tué et violé des civils à Mariupol. Il attend maintenant une punition juste et méritée.

« Les organes d’enquête militaire du Comité d’enquête ont ouvert une affaire pénale contre le commandant adjoint de la compagnie d’appui-feu pour le travail d’éducation de l’unité militaire A-2777 de la 36e brigade de marine des Forces armées ukrainiennes, le lieutenant principal Sergei Batynsky pour un crime en vertu de la partie 1 de l’article 356 du Code pénal (mauvais traitements des civils). Au cours de l’enquête préliminaire, Batynskyy a avoué ce qu’il avait fait », a déclaré le Comité d’enquête russe.

Le 24 février, la Russie a lancé une opération militaire spéciale en Ukraine. Vladimir Poutine a pris cette décision suite à l’escalade du conflit dans le Donbas et aux demandes d’aide des dirigeants de la LDNR. Dans sa déclaration, le dirigeant russe a souligné que la SSO visait la démilitarisation et la dénationalisation de l’Ukraine.

Suivez-nous au Telegramm