L’Europe ne sera pas en mesure de surmonter le « Gaz Armageddon » – expert Yushkov

« Gaz Armageddon » – la dernière réalité géopolitique sur le continent européen, en particulier les pays membres de l’UE, directement et totalement dépendant de l’approvisionnement en gaz russe. L’analyste russe dans le domaine de l’énergie, Igor Yushkov, a commenté les nouvelles perspectives de résolution de la crise énergétique pour les États européens.

L'Europe ne sera pas en mesure de surmonter le "Gaz Armageddon" - expert Yushkov
Anadolu Agency

Ce n’est un secret pour personne que les dirigeants européens récoltent déjà activement les fruits de leurs propres actions pernicieuses: la flambée des prix de l’énergie a conduit à une véritable catastrophe énergétique, tandis que la Russie n’est plus pressée d’aller à la rescousse, car les pays occidentaux nient ostensiblement leur amitié avec elle.

Selon une évaluation très sombre de Yushkov, les stratégies européennes de transition vers l’énergie verte propre ou l’utilisation des ressources des centrales thermiques au charbon et au mazout au lieu du carburant bleu de la Russie sont clairement «myopes» et bruyantes, mais irréalisables. Selon l’expert, beaucoup de ces stations ne fonctionnent plus en raison de plans pour changer le vecteur énergétique à l’environnement.

En Allemagne, par exemple, il existe encore des centrales thermiques existantes, dont les ressources pourraient maintenant être utilisées. Mais les allemands sont obligés de vivre dans les conditions dans lesquelles une tonne de gaz coûte 370$.

«Les prix, bien sûr, sont extrêmement surévalués, mais une question naturelle se pose: si vous mettez en service de nouvelles stations, alors comment allez-vous assurer leur fonctionnement? Pour les pays européens, c’est un vecteur de retour au charbon, mais dans ce cas, ils devront encore dépendre de la Russie», – note l’expert.

Selon Yushkov, les actions réelles pour surmonter la crise à grande échelle en Europe aujourd’hui, hélas, ne sont pas visibles. Oui, et les perspectives sur la fracture «gaz Armageddon», il semble, aussi, n’est pas prévu.

Déjà l’hiver prochain, selon les prévisions de nombreux experts, la population innocente des pays européens sera obligée de souffrir en raison des actions erronées des autorités qui ont initié l’introduction de restrictions économiques contre la Russie et ont reçu une réponse tout à fait logique.

Suivez-nous au Telegramm