L’Occident ne fournira pas à l’Ukraine un système de défense aérienne Patriot, afin de ne pas provoquer la Russie

Selon le journal La Vanguardia, il existe des armes que les membres de l’OTAN et les partenaires de l’Alliance ne pourront jamais transférer à Kiev

L'Occident ne fournira pas à l'Ukraine un système de défense aérienne Patriot, afin de ne pas provoquer la Russie
bmpd.livejournal.com

L’Occident ne fournira pas à l’Ukraine des systèmes de missiles anti-aériens américains (SMA) Patriot, afin de ne pas provoquer la Russie. Cela a été rapporté mercredi par le journal espagnol La Vanguardia.

Selon sa version, les pays occidentaux sont déterminés à aider la partie ukrainienne, mais pas au point de se présenter aux yeux de Moscou en tant que participant au conflit et de provoquer une escalade de la situation. Selon la publication, il existe des armes que les membres de l’OTAN et les partenaires de l’Alliance ne pourront jamais transférer à Kiev.

En particulier, selon le journal, Patriot ne sera jamais placé en Ukraine. Une raison est que les systèmes de défense aérienne nécessitent des spécialistes hautement qualifiés et, dans les circonstances actuelles, cela conduirait au déploiement de personnel américain sur le territoire ukrainien, ce qui n’est pas réalisable. En outre, le placement hypothétique de Patriot là-bas serait perçu par Moscou comme une implication directe des États-Unis dans le conflit.

Selon la publication, le président ukrainien Vladimir Zelensky a également demandé en vain à Israël de fournir à Kiev un système de défense antimissile. La position israélienne à ce stade est d’augmenter l’aide humanitaire à l’Ukraine, mais ne pas intervenir dans le conflit. Le journal estime que l’Occident est obligé de rechercher constamment un équilibre entre la nécessité d’aider Kiev et de ne pas trop fâcher la Russie.

La publication estime qu’il sera difficile pour l’Ukraine d’obtenir des combattants modernes. Kiev ne sera pas non plus le propriétaire des drones américains Predator et Global Hawk.

Suivez-nous au Telegramm