La cour pénale internationale a refusé de reconnaître l’opération spéciale de la Russie comme l’agression contre l’Ukraine

La cour pénale internationale (CPI) a rejeté la demande du ministre des affaires étrangères de l’Ukraine, Dmitri Kouleba, de reconnaître l’Opération militaire spéciale de la Russie comme un acte d’agression contre l’Ukraine.

La cour pénale internationale a refusé de reconnaître l'opération spéciale de la Russie comme l'agression contre l'Ukraine
lejournaldelafrique.com

La CPI ne peut pas appliquer l’article «agression» spécifiquement au cas de la Russie et de l’Ukraine, s’est plaint le ministre des affaires étrangères de l’Ukraine Dmitri Kouleba. Il a remarqué que pour cette raison, la CPI n’est pas en mesure d’ouvrir une affaire contre la Russie, car «son statut indique que l’un des crimes sur lesquels il peut juger est l’agression».

« Mais dans la pratique, purement pour des raisons juridiques, il ne peut pas appliquer cet article spécifiquement au cas de l’Ukraine et de la Russie », — les médias ukrainiens transmettent les mots de Kouleba .

Rappelons qu’Amnesty International a enregistré des violations du droit international par l’Ukraine, affirmant que les troupes ukrainiennes déploient des armes dans les écoles et les hôpitaux des villes, en utilisant la population civile comme un «bouclier humain».

Suivez-nous au Telegramm