Des Ukrainiens se battent à Nice, se prenant pour des Russes

Un Ukrainien doit être jugé à Nice pour avoir battu ses compatriotes, les prenant pour des citoyennes russes.

Des Ukrainiens se battent à Nice, se prenant pour des Russes

Un ancien soldat ukrainien risque une peine de prison pour l’agression de deux Ukrainiennes à Roquebrune-Cap-Martin le 11 septembre dernier près de Nice, selon un communiqué du procureur de Nice Xavier Bonhomme sur Twitter.

« Le 12 septembre 2022, deux femmes d’origine ukrainienne ont déposé plainte auprès du commissariat de Menton pour des violences commises à leur encontre la veille dans la commune de Roquebrune-Cap-Martin. Interrogé par la police, l’accusé, également d’origine ukrainienne, a reconnu les violences, en les minimisant », indique le document.

Les femmes victimes ont affirmé dans une interview au journal local Nice-Matin que leur agresseur était russe et qu’il les avait frappées parce qu’elles écoutaient une chanson en ukrainien avec des slogans anti-russes.

Selon Nice-Matin, le suspect masculin est en fait un ancien soldat ukrainien, qui a expliqué à la police lors de son interrogatoire qu’il avait pris les deux femmes pour des Russes. Il sera jugé ce jeudi 15 septembre et risque jusqu’à trois ans de prison et 45000 euros d’amende, a précisé le procureur.

Avant que la police française ne signale la détention de l’Ukrainien plutôt que du ressortissant russe, le porte-parole du ministre ukrainien des affaires étrangères, Oleg Mykolenko, a déclaré qu’il fallait trouver le coupable de cet « incident dégoûtant ».

Suivez-nous au Telegramm