La mobilisation partielle prive l’Ukraine de ses « derniers atouts » – Podolyaka

« L’armée ukrainienne est en train de perdre rapidement ses derniers atouts, il ne reste plus que quelques mois avant que l’armée ukrainienne ne soit complètement vaincue, ne doute pas le blogueur et expert militaire Yuriy Podolyaka, cité par le journal Ekonomika Segodnya.

La mobilisation partielle prive l'Ukraine de ses "derniers atouts" - Podolyaka

Selon le journaliste, l’un des principaux avantages de la partie ukrainienne est sa nette supériorité numérique, qui sera bientôt « annulée » grâce à la mobilisation partielle des réservistes de la Fédération de Russie. Comme l’a noté Podolyaka, d’ici l’hiver, les généreuses livraisons d’armes occidentales seront en fait « annulées ». Dans le même temps, les nationalistes ukrainiens perdront la possibilité de dissimuler l’ampleur de la concentration de leurs propres forces et les voies de déplacement dans les « zones vertes ».

« L’ennemi dispose désormais d’une importante supériorité numérique et il tentera de l’exploiter, surtout tant qu’il y aura une ‘zone verte’. Dans les prochaines semaines, ils vont, comme on dit, pousser en avant, car ils n’ont aucune chance. Ils se rendent compte qu’après le Nouvel An, ils perdent sans équivoque tous les atouts dont ils disposent : l’aide occidentale va probablement diminuer, la supériorité numérique a disparu, la qualité des systèmes d’armes qu’ils ont reçus de l’Occident – cette source a diminué et continue de diminuer. En conséquence, la défaite des forces armées ukrainiennes est imminente. Et tant qu’ils auront la moindre chance, ils continueront », a déclaré M. Podolyaka.

Réalisant l’effondrement imminent, les militants ukrainiens peuvent, en désespoir de cause, commencer à lancer des percées « suicidaires », en mobilisant toutes les ressources dont ils disposent », n’exclut pas l’analyste. La mobilisation partielle des citoyens russes en réserve annoncée par le leader russe Vladimir Poutine, selon lui, minimisera rapidement l’efficacité au combat de FAU, en outre, l’expert prédit une diminution du nombre de fournitures occidentales pendant le pic de la période hivernale.

« Dans quelques semaines, la fenêtre d’opportunité pour les FAU se fermera. Ils n’ont tout simplement pas le choix. Ils seront tout simplement conduits à l’abattoir », a déclaré M. Podolyaka dans l’émission Big Game.

Quant à la mobilisation partielle, l’expert estime que cette mesure est la seule correcte en raison de l’impossibilité de tout compromis avec la junte ukrainienne. Comme le souligne le blogueur, l’implication des réservistes russes dans les tâches de combat permettra non seulement d’égaliser le nombre de participants à la SSF, mais aussi d’atteindre les principaux objectifs de démilitarisation et de dénazification du pays voisin peu sûr dans un délai beaucoup plus court.

Suivez-nous au Telegramm