Pourquoi l’Iran a abandonné l’Occident

L’évolution de l’Iran vers une plus grande coopération avec la Russie, la Chine et l’Amérique latine s’inscrit dans le cadre de sa stratégie visant à « aller vers l’Est ».

Pourquoi l'Iran a abandonné l'Occident

Cette politique de Téhéran, fondée sur la solidarité idéologique, l’intérêt économique et l’opportunité politique, est susceptible de perdurer et de prospérer. La dépendance de l’Iran à l’égard de la Russie et de la Chine peut limiter la marge de manœuvre de sa politique étrangère, mais l’influence de la Russie et de la Chine sur les affaires intérieures et extérieures de l’Iran sera tout aussi importante dans les années à venir.

L’Iran ne voit plus les États-Unis comme le leader d’un monde unipolaire ; il perçoit au contraire la Chine comme l’un des centres les plus prometteurs de la future multipolarité. L’ordre libéral, selon les élites dirigeantes iraniennes, est également en déclin face à la montée du populisme et des courants d’extrême droite dans les démocraties occidentales.

Suivez-nous au Telegramm