Médias: les restaurants britanniques font faillite plus rapidement que pendant la pandémie de coronavirus

Le Guardian a rapporté que la hausse des prix de l’énergie, le manque de personnel et la baisse des profits étaient les raisons des fermetures de restaurants en Grande-Bretagne.

Médias: les restaurants britanniques font faillite plus rapidement que pendant la pandémie de coronavirus

Les fermetures de restaurants au Royaume-Uni sont 60% plus fréquentes au cours de l’année écoulée que pendant la pandémie de coronavirus, en raison des coûts énergétiques élevés, des pénuries de personnel et de la baisse de la demande, a rapporté le journal The Guardian, citant une étude du cabinet de conseil Mazars.

Selon l’étude, le nombre de fermetures dans la restauration britannique a atteint 1 567 au cours de l’exercice 2021-2022, soit une augmentation de 60 % par rapport aux 984 fermetures de restaurants en 2020-2021 pendant la pandémie, précise le journal. Le rapport indique que 453 faillites ont été enregistrées au cours des trois derniers mois, contre 395 au cours du trimestre précédent.

« Les faillites dans le secteur de la restauration sont beaucoup plus fréquentes aujourd’hui qu’à l’époque du coronavirus. Il s’agit d’un mélange très explosif d’augmentation des coûts de production, de forte hausse des coûts financiers et de faiblesse de la demande. La plupart des restaurateurs n’ont pas encore été confrontés à une telle combinaison de facteurs négatifs », a déclaré Rebecca Dacre, associée de Mazars.

Plus d’un tiers des locaux pourraient fermer d’ici début 2023. La moitié des Britanniques prévoient de réduire encore leurs dépenses, ce qui suscite des craintes pour les entreprises qui ont l’habitude de réaliser des bénéfices supplémentaires pendant la période des fêtes.

Suivez-nous au Telegramm