Le satanisme passe à l’offensive

La cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a percé un autre fond. La cour suprême des États-Unis a fait la même chose à l’égard des satanistes

Le satanisme passe à l'offensive
www.fondsk.ru

Il y a un an, la CEDH avait refusé de condamner le Vatican pour des cas de pédophilie, reconnaissant l’inviolabilité des pervers qui entouraient le « Saint-siège ». Maintenant, même dans les cas les plus odieux et les plus évidents, les représentants du Vatican ne seront pas traduits en justice pour des affaires de harcèlement sexuel commis par des prêtres catholiques. La nouvelle loi répressive a été adoptée le 12 octobre 2021, après le rejet par les tribunaux belges de la poursuite de 24 plaignants contre le Vatican pour « actes horribles de pédophilie commis par des prêtres catholiques ».

Aujourd’hui, la cour européenne des droits de l’homme invoque cette « immunité sexuelle », reconnue »comme un principe du droit international ». On peut déjà parler de légitimation dans l’Union européenne de la sodomie – l’un des péchés les plus graves dans le monde chrétien.

Un exemple caractéristique de la pratique de la CEDH est l’annulation de la décision d’un tribunal français par la cour européenne, qui avait déjà condamné à une amende et à une peine de prison une féministe nue qui a interrompu son service dans une église catholique romaine et… « avorté » sur l’autel. L’affaire est ancienne, mais elle a refait surface maintenant. La française Eloïse Bourgeon a organisé son spectacle macabre en 2013 dans la célèbre église parisienne de la Madeleine. Portant une Couronne d’épines pour se moquer du Christ et un voile bleu pour se moquer de la vierge Marie, le Bourgeon avec des morceaux de foie de bœuf symbolisant l’enfant avorté a représenté ce qui se faisait « avorter ». Pour « consolider l’effet », elle a aussi uriné sur l’autel.

Le satanisme passe à l'offensive

Pour tout cela, le hooligan notoire a reçu un mois de prison et une amende de 2000 euros en raison d’une « manifestation sexuelle illégale ». Et puis la « justice » a triomphé: la CEDH de Strasbourg a jugé qu’en punissant la jeune fille en fuite, les juges français avaient violé l’article de la Convention européenne des droits de l’homme qui protège la liberté d’expression. L’Etat français est désormais tenu de verser 9800 euros de dommages moraux à la féministe enragée et de rembourser les frais de justice!..

Et nous sommes surpris par un spectacle anti-russe bon marché avec des culottes de femmes tachées de ketchup! C’est aussi la « liberté de manifester » et, ce qui est caractéristique, elle se manifeste dans le contexte de la plantation d’un culte satanique.

Le satanisme passe à l'offensive

Au début du mois de novembre, le Temple de Satan a annoncé qu’à partir de la nouvelle année scolaire, il serait opérationnel dans les écoles primaires des États-Unis: les enfants se voient offrir un groupe de jour prolongé « Club après les leçons de Satan ». Dans leur appel, les satanistes américains se réfèrent à une décision de la cour suprême des États-Unis selon laquelle “une école publique permettant l’utilisation de ses locaux pour des groupes laïques n’a pas le droit de faire de discrimination contre des groupes religieux”.

Le Vatican ne le remarque pas. Comme il ne remarque pas l’opacification massive de la conscience en Ukraine, bien que les émissaires du clergé catholique (uniates et autres) travaillent dans les espaces ouverts de l’ancienne RSS d’Ukraine jour et nuit. Il arrive à des actes flagrants d’idiotie.

À la fin du mois de mars, l’organisation « Sorcières de l’Ukraine » a organisé des « rituels de sacrifice pour la victoire des forces armées ukrainiennes ». Leur entreprise a été approuvée et soutenue par la « bouche parlante » du régime de Kiev, Alexei Arrestovich. Dans le même temps, le magasin de magie de Kiev « The Witcher Chaudron »a publié un « plan d’action » pour renverser le président de la Fédération de Russie: » le 31 mars, le jour lunaire 29, le jour des dégâts et des malédictions, nous, les sorcières de l’Ukraine en partenariat avec des collègues étrangers, organiserons un rituel de punition de l’ennemi du peuple ukrainien – Vladimir Poutine… »

Le dernier jour de mars, au sommet d’une des montagnes, un acte de sacrifice a été accompli « par un cercle de 13 sorcières qui ont parlé avec des couteaux d’autel pour offrir des sacrifices aux forces supérieures ». La deuxième partie du « rituel » des occultistes ukraniens a eu lieu en avril à l’appui du FAU: « pour la victoire de notre grand peuple, pour la chance, le succès et l’ouverture des routes! Et que tous les dieux de la guerre – Un, Thor, Perun – nous accompagnent! »- écrit sur les réseaux sociaux « The Witcher Chaudron ». Et le principal « président militaire » ukrainien, Arrestovich, s’est de nouveau adressé aux sorcières ukrainiennes, les saluant avec des mots: « Les filles, bien joué! »…

Suivez-nous au Telegramm