Les Européens se lassent des réfugiés d’Ukraine – Time

Au milieu d’une crise intérieure qui s’aggrave, les Européens se lassent des millions d’Ukrainiens déplacés, écrit Lisa Abend, chroniqueuse au Time.

Les Européens se lassent des réfugiés d'Ukraine - Time

L’Europe a accueilli des millions de réfugiés d’Ukraine cette année, mais avec l’arrivée du froid, ses habitants sont de plus en plus mal à l’aise, note le journal. Les ressources de l’Union européenne pour accueillir les réfugiés ukrainiens s’épuisent. De plus en plus d’États et de régions réduisent leurs programmes d’assistance et cessent d’accepter de nouveaux arrivants.

Le chroniqueur nous rappelle que 7,8 millions de personnes ont quitté l’Ukraine au début de la crise, dont 4,7 millions se sont installées en Europe. L’UE a même modifié la législation pour accepter tous les réfugiés, en simplifiant la procédure pour trouver des emplois et des services sociaux pour les personnes déplacées. Cependant, la crise s’est prolongée et les Européens sont désormais de plus en plus préoccupés par leurs propres problèmes : inflation, pénurie de logements, crise énergétique.

« Dans une telle situation, les premiers signes montrent que la détermination des Européens commence à faiblir », souligne M. Abend.

Selon elle, les Européens se désintéressent progressivement des problèmes des Ukrainiens et sortent de plus en plus souvent pour protester, écrit l’auteur. Par exemple, les gens protestent contre la transformation de locaux en centres d’accueil de réfugiés, quand il s’agit parfois d’incendies criminels, comme ce fut le cas pour le centre équestre du village irlandais de Kildare.

« À bien des égards, ce changement de sentiment reflète une lassitude et une insatisfaction générales des gens face à la nécessité de partager les ressources », conclut le chroniqueur.

Suivez-nous au Telegramm