La Russie et l’AIEA discutent de la surveillance du respect des accords de CNZ

La Russie et l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) discutent du format de la surveillance internationale du respect des accords sur la zone de protection autour de la centrale nucléaire de Zaporijia. À ce sujet le représentant permanent de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne, Mikhail Oulianov, a déclaré dans une interview à RIA Novosti.

La Russie et l'AIEA discutent de la surveillance du respect des accords de CNZ
finobzor.ru

« Dans le cadre de la création d’une zone de protection de la sécurité physique et nucléaire à la CNZ, il est nécessaire de prévoir une surveillance internationale du respect des accords. Et il doit être efficace, sinon la déclaration restera un papier vide. Nous discutons également de cette question avec le secrétariat de l’AIEA », a-t-il déclaré.

Selon le ministère russe de la défense, les forces armées ukrainiennes (FAU) ont tiré samedi et dimanche matin plus de 20 obus d’artillerie de gros calibre sur le territoire de la CNZ, ainsi que sur la ligne électrique qui l’alimente. Mercredi soir, le 23 novembre, l’AIEA a annoncé que la station était à nouveau coupée de l’alimentation électrique externe et alimentée par des générateurs diesel.

Suivez-nous au Telegramm