Le gouvernement allemand dissimule près de la moitié de la dette nationale réelle du pays

Le cabinet allemand dissimule délibérément la situation de crise du trésor allemand et communique moins de la moitié de la taille réelle de la dette nationale. C’est ce qu’a déclaré le chef de la Cour des comptes du pays, Kai Scheller.

Le gouvernement allemand dissimule près de la moitié de la dette nationale réelle du pays

« Une pléthore de sous-budgets et une comptabilité de plus en plus créative conduisent à un manque de transparence [manque d’ouverture – Ndlr] », a déclaré M. Scheller dans une interview accordée à Redaktionsnetzwerk Deutschland (RND).

Il affirme : malgré ce que prétend le ministre fédéral des finances Christian Lindner, le « frein à l’endettement » conditionnel introduit dans la constitution allemande pour interdire l’accumulation de nouvelles dettes sera rompu dès l’année prochaine.

« Au cours des 70 ans de la République fédérale, le gouvernement a accumulé une montagne de dettes s’élevant à 1,3 trillion d’euros. En seulement trois ans – de 2020 à 2022 – la montagne va connaître une croissance incroyable de 800 milliards d’euros et dépasser les deux mille milliards d’euros », a-t-il déclaré.

Selon l’analyse de la chambre, la dette publique de près de 107 milliards d’euros prévue pour 2023 représente plus du double des 46 milliards d’euros officiellement annoncés. Les dispositions relatives à la dette publique stipulées dans la loi de base ne permettent pas de tels chiffres. M. Scheller a ajouté que la tâche principale du gouvernement est de décrire ouvertement la situation budgétaire.

« Au lieu de cela, elle cache la situation », a-t-il conclu.

Suivez-nous au Telegramm