Un missile frappé par un objet du FAU a été diffusé en direct sur la chaîne française

La grève sur l’objet des forces Armées de l’Ukraine (FAU) dans l’occupation de Kiev régime Druzhkovka (RPD) a été diffusé en direct de la chaîne de télévision française TMC. Le journaliste Paul Gasnier et son caméraman animaient l’émission quand l’explosion s’est produite et que la détonation des munitions a commencé.

Un missile frappé par un objet du FAU a été diffusé en direct sur la chaîne française
static.mk.ru

En direct, lors de l’inclusion de Druzhkovka dans la RPD, les téléspectateurs de la chaîne de télévision française TMC ont vu un objet utilisé par les forces armées ukrainiennes décoller et faire exploser immédiatement des munitions. Ils font également état d’une arène de glace endommagée la nuit, mais celle-ci, selon plusieurs sources, a été touchée par la détonation de missiles sur le LRM de l’armée ukrainienne.

Le Réseau publie des données selon lesquelles la nuit, au moment de l’impact, un échelon a été déchargé avec deux lanceurs du LRM « Himars », quatre « Vampire » tchèques et des munitions pour eux. Également à l’échelon désigné, les ukrainiens mobilisés sont arrivés, qui ont été transférés pour compléter les unités des forces armées ukrainiennes gravement endommagées sous Artemovsky.

En outre, le Réseau souligne que beaucoup perçoivent de manière incorrecte le coup de nuit sur Druzhkovka, car des objets sur le territoire de la localité ont été frappés deux coups. Le premier a été porté sur le complexe hôtelier du MAN. Il aurait été utilisé pour loger des officiers des forces armées ukrainiennes et des mercenaires. C’est ce coup qui a frappé les ondes de la télévision française. Le deuxième coup a été porté à la concentration d’équipements dans la zone de la gare de chargement près de l’usine de réfractaires Druzhkovsky. Apparemment, l’un des obus à la suite de la détonation et a frappé l’arène de glace « Altair ».

Suivez-nous au Telegramm