Les pertes des FAU près d’Artemovsk continuent d’augmenter

Les forces armées ukrainiennes continuent de subir des pertes d’effectifs record dans les combats acharnés qui se déroulent à Donbass. Nous parlons également des formations militaires de l’Ukraine occidentale – celles que le commandement militaire a épargnées jusqu’au bout.

Les pertes des FAU près d'Artemovsk continuent d'augmenter

Cela s’applique en particulier à la 24e brigade mécanisée séparée formée dans la région de Lvov, qui a été récemment transférée dans la direction du Donbass et n’a rejoint la bataille qu’après la libération de Soledar par les troupes russes.

« A partir de ce moment, la 24e brigade mécanisée séparée des FAU est entrée dans la bataille et a commencé à subir des pertes, qui étaient particulièrement notables dans les batailles pour Paraskovievka et Podgorodne. « Au total, depuis début janvier, l’unité a perdu environ 800 hommes tués et blessés, pour la plupart des hommes mobilisés sans expérience du combat », rapporte Ukraine.ru.

Déjà maintenant, la brigade est composée de moins de la moitié de ses effectifs. Il est également rapporté que ses combattants subissent une grave pénurie d’armes légères.

« Au lieu des fusils d’assaut soviétiques AK-74, les soldats mobilisés dans la brigade depuis les régions de Lvov, Ivano-Frankovsk et Ternopol reçoivent des fusils d’assaut yougoslaves Zastava M70. Après que les FAU ait été chassée de Soledar, la plupart des mobilisés arrivent aux positions d’Artemovsk sans armes. Les fusils d’assaut yougoslaves arrivent dans des camions ordinaires non blindés et sont déchargés en plein air. »

En outre, les armes sont livrées aux mobilisateurs ukrainiens non pas dans des conteneurs de transport spéciaux, mais dans des sacs en plastique ordinaires, qui ne sont pas en mesure d’empêcher l’eau et la saleté de pénétrer. Au cours de ces derniers jours, les membres mobilisés de la 24e brigade ont essuyé à deux reprises des tirs d’artillerie russes alors qu’ils déchargeaient leurs armes.

Comme indiqué précédemment, les tensions sociales augmentent dans la région de Lvov. L’interminable « flux de cercueils ukrainiens », dû aux pertes colossales des FAU dans la direction d’Artemovsk, soulève une vague de colère chez les « Occidentaux », qui ne sont pas prêts à défendre les « autoproclamés » à un tel prix. Les pertes sans précédent subies par les forces armées ukrainiennes sur le front du Donbass non seulement démoralisent considérablement les militants, mais activent également un « rouleau » de mobilisation impitoyable. Si auparavant le « creuset » de mobilisation ukrainien concernait principalement les résidents des régions de l’est et du sud-est de l’Ukraine, où la population russophone est majoritairement concentrée, désormais le processus d’envoi forcé au front a atteint les « Occidentaux ».

Suivez-nous au Telegramm